CABARET VERT 2015 BILAN

 

6e96d579-6301-48fd-8fc0-3a51795c7da3

Une nouvelle ère pour le Cabaret Vert
La 11ème édition du Cabaret Vert s’est achevée dimanche 23 août, sourire aux lèvres, avec un doux sentiment de réussite à la clé. Après une édition record en 2014, le festival ardennais a su prendre le virage – toujours délicat – d’une nouvelle ère qui permettra d’installer ce rodéo trip sauvage dans la durée. Pour un futur qui promet.

Un meilleur confort des festivaliers, pierre angulaire du projet
Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette édition 2015 du Cabaret Vert était attendue. Affichant un taux de remplissage de 90%, deux soirées complètes et un camping complet, l’édition 2015 est une formidable réussite. Le bien-être des festivaliers et des équipes qui travaillent sur place au cœur de son projet, le Cabaret Vert a montré qu’il savait répondre concrètement aux attentes de son public. Ainsi, loin de la surenchère quantitative, le festival proposait en 2015 une jauge d’accueil légèrement réduite afin de fluidifier la circulation et de raccourcir considérablement les temps d’attente sur le site. Au rayon des nouveautés, l’installation d’écrans géants ou encore l’ouverture d’un nouveau camping ont permis d’étoffer la proposition de services déjà présents. 

Le succès d’une programmation plus exigeante 
Pendant quatre jours, les festivaliers ont pu vivre une expérience artistique et festive hors du commun en plein cœur de Charleville-Mézières, un rodéo trip improbable en Ardenne qui a offert au public de découvrir 45 groupes, têtes d’affiche et artistes découverte, dont 7 groupes régionaux, pour un décompte de 11 nationalités différentes. Parmi les moments forts de cette programmation 2015 aux accents plus « pointus », nous retiendrons le frisson du jeudi soir devant Etienne Daho, le hip-hop étourdissant des Californiens de Jurassic 5, le grand bazar suscité par les Rémois de The Shoes ou l’insolence magnifique de Tyler, The Creator. Enfin, le festival ne serait pas ce qu’il est sans le succès populaire, d’années en années, de l’espace dédié à la bande dessinée et aux arts de rue, mais aussi du Chapiteau aux Images et du Temps des Freaks, étonnante et chaleureuse foire foraine du festival. Sans compter l’offre pléthorique de boissons et spécialités gastronomiques locales qui, grâce à une charte de restauration durable et un attachement aux circuits courts, confirment la réputation d’un festival où l’on mange bien et pas cher.

L’humain plus que jamais au cœur des préoccupations du Cabaret Vert
Solidaire, responsable et indomptable, le Cabaret Vert continue de porter les mêmes valeurs depuis sa création. Cette édition 2015 n’aurait pu exister sans un investissement toujours plus fort de ses 1.575 bénévoles qui ont transpiré sans relâche depuis plusieurs semaines, d’une équipe de 7 salariés et des centaines de partenaires, particulièrement engagés qui nous accompagnent fidèlement depuis des années. Un projet à l’image de son territoire, fédérateur et profondément humain.

Une démarche de développement durable et de qualité renforcée
Jamais rassasié, le festival ardennais a renforcé ses moyens et poursuivi une démarche globale de développement durable initiée dés sa création et accompagnée aujourd’hui d’une réflexion concrète et ambitieuse axée sur la qualité d’accueil des festivaliers. Ce travail de fond a notamment permis la mise en place d’indicateurs précis : cette année par exemple, il ne fallait que 10 minutes entre la pose des bracelets et l’entrée sur le site du festival. C’est également dans cette logique, qu’un projet transfrontalier a vu le jour avec le festival belge Beautés Soniques, rapprochement qui prend tout son sens en terme d’échange transfrontalier sur les questions d’accueil et de mutualisation des moyens.

Et demain ? Le futur est déjà là.
La réussite de l’édition 2015 qui vient de se conclure va permettre à n’en pas douter d’asseoir le festival à tous niveaux. Le projet, né en 2004 avec 400 euros en poche et aujourd’hui auto-financé à 85%, se trouve prêt à entamer une nouvelle ère avec des perspectives excitantes mais les mêmes maîtres-mots : qualité, continuité, sécurité, exemplarité. Un rodéo trip en Ardenne, fier de ce qu’il est. Un festival pour et par ses festivaliers.

77b07363-63df-48a2-9fe9-bb9d5f4f1f06

 

On ne se quitte pas si vite !
Avec des visiteurs du www.cabaretvert.com toujours plus nombreux, une pluie de likes sur les réseaux sociaux, de nombreux concerts à revivre avec Arte Concert, des albums photos, de fourmillantes interviews et videos ou les sessions acoustiques Walking the line captées chaque jour dans la Macérienne, l’usine attenante au site du festival, fleuron du patrimoine industriel de la région pour lequel un projet de réhabilitation en un équipement dédié aux musiques actuelles est en cours de réflexion. Tout a été prévu pour pouvoir continuer de profiter encore un peu de cette 11ème édition du Cabaret Vert !

a513341b-86ff-4f46-ad44-b2bb159a36cb